Tarte automnale courge butternut, châtaignes, gorgonzola et chips de kale raz-el-hanout

Catégories recettes salées

L’automne est peut-être ma saison préférée, pour ses couleurs chatoyantes et réconfortantes. Contrairement aux idées reçues, c’est tout de même une saison, surtout au début, pendant laquelle on trouve une belle diversité de légumes. J’associe aussi cette saison à la cueillette de châtaignes avec ma mère, mes premières expériences de cueillette en forêt qui me sont restées en mémoire comme des moments précieux et sens-ibles.

En balade en Bretagne dans le Morbihan, peu de temps avant l’annonce du couvre-feu, nous nous reconnectons à ses souvenirs mère-fille et à nos terres bretonnes, en partant en forêt, cueillir des châtaignes. Seule bémol, un panneau à l’entrée indiquant que c’est la saison de la chasse, et qu’il serait bien de porter un vêtement vif pour se faire remarquer… La perspective me questionne. La responsabilité nous incomberait, à nous randonneurs, de faire attention à bien nous signaler? J’appréhende aussi ce moment où le doux murmure de la forêt pourrait être rompu par un bruit détonnant de fusil, bruit cachant peut-être le sacrifice d’un autre être vivant. Nous restons donc à l’orée de la forêt, dans un certain état d’alerte, peut-être un peu exagéré. La cueillette est belle et riche. Nous cueillons à différents endroits, pour toujours laisser des fruits au sol aux animaux randonneurs.

Si la cueillette est une partie de plaisir, la cuisson et l’épluchage (surtout quand on en a cueilli autant!) sont fastidieux. C’est sûr, une crème de châtaignes maison, ça se mérite! Je transforme donc une partie en crème pour de futurs gâteaux, et je congèle aussi une partie, en petites portions. L’une d’elles est allée dans la réalisation de cette recette. Si vous n’avez pas de châtaignes fraîches, vous pourrez en trouver facilement en bocaux en commerce.

Lizio: « pour nos enfants et nos insectes, roulez prudemment »

Petites suggestions pour une balade morbihannaise dans les terres:

A Lizio, vous pourrez dormir chez Loïc, dans l’une de ses ravissantes et surprenantes chambres d’hôte. Le petit-dej est une folie: Loïc, la Cours des artisans 
A Lizio toujours, une visite s’impose au Poète ferrailleur et son univers enchanteur
Visitez La Roche-Bernard et passez boire un coup au Pisse-mémé, café associatif. Vous pourrez acheter du miel à la maison du miel, et admirer un beau coucher de soleil sur le port
Visitez la belle ville de Josselin, et la charmante Rochefort-en-terre
Visitez La Gacilly et son super festival photographique, déjeunez absolument au restaurant « Les enfants gâtés »

Ingrédients

150g de farine, 50g de farine de blé noir (facultatif)
40ml d’huile d’olive
80ml d’eau

1 petite courge butternut (+cumin)
1 oeuf
150ml de crème d’avoine cuisine
environ 150g de châtaignes cuites
une tranche de gorgonzola
2 feuilles de chou kale
1 cc de miel
2 belles pincées de raz-el-hanout

Instructions

Dans un saladier, versez la ou les farine(s) et 2 pincées de sel et faites un puits. Ajoutez l’huile d’olive. Mélangez du bout des doigts une première fois. Ajoutez ensuite l’eau et mélangez à nouveau sans trop pétrir. Formez une belle boule et réservez.

Dans un plat allant au four, déposez des tranches assez fines de butternut (pas besoin d’éplucher), saupoudrez de sel, d’un peu de cumin en poudre. Versez 1 belle cs d’huile d’olive et enfournez une vingtaine de minutes à 180C, jusqu’à ce que les tranches soient cuites et dorées. Laissez-les un peu refroidir.

Sur un plan de travail propre et légèrement fariné, abaissez la pâte avec un rouleau à pâtisserie et déposez-la dans un moule à tarte. Piquez le fond avec une fourchette.

Déposez les tranches de butternut et les châtaignes. Dans un bol, fouettez l’oeuf et la crème d’avoine, poivrez si vous le souhaitez. Versez l’appareil sur les légumes. Puis ajoutez des morceaux de gorgonzola sur toute la tarte

Enfournez pour une vingtaine de minutes encore à 200C, en vérifiant que la pâte soit bien cuite dessous.

Lavez les feuilles de kale. ôtez la tige centrale. Malaxez quelques instants les feuilles de kale pour les attendrir. Ciselez-les grossièrement.
Faites chauffer 1 cs d’huile d’olive dans une poêle bien chaude puis faites y sauter rapidement les feuilles de kale en bougeant régulièrement la poêle pour qu’elles ne brûlent pas. Versez la cuillère de miel et continuez de remuer une petite minute avant d’arrêter le feu. Saupoudrez de raz el hanout. Réservez, les feuilles de kale vont devenir légèrement « chipsée » (oui c’est un mot qui existe ^^).

Déposez ces chips sur votre tarte et voilà!

Bel automne à toustes
Et je vous partage de beau coucher de soleil breton (la Roche-Bernard). Désolée pour la qualité, elle vient de mon téléphone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *